Archives de Catégorie: Actualités

Turquie: Des coups de feu tirés contre l’ambassade américaine, aucune victime

L'impact de balle est visible sur l'ambassade américaine en Turquie.

L’attaque n’a heureusement pas fait de victime. Des coups de feu ont été tirés tôt lundi contre l’ambassade américaine à Ankara, ont rapporté les autorités, dans un contexte de vives tensions entre la Turquie et les Etats-Unis. Un ou plusieurs individus non identifiés ont tiré plusieurs fois depuis un véhicule sur le bâtiment de l’ambassade américaine vers 05H30 (02H30 GMT) lundi, selon un communiqué du gouvernorat d’Ankara.

LIRE LA SUITE ICI

Publicités

Le missile utilisé lors du raid ayant tué les enfants au Yémen, provient des Etats-Unis

Le missile utilisé lors du raid ayant tué les enfants au Yémen, provient des Etats-Unis

D’après une information de la CNN basée sur des témoins locaux et des experts, le missile guidé MK-82 qui a été utilisé lors de l’attaque perpétrée le 09 août contre la ville Saada du Yémen par la coalition conduite par l’Arabie saoudite, et qui a fait la mort de 50 personnes, dont majoritairement des enfants, a été fabriqué par la compagnie américaine Lockheed Martin.

LIRE LA SUITE ICI

Les USA décident d’utiliser pour d’autres régions le fonds promis pour assurer la stabilité en Syrie

Les USA décident d’utiliser pour d’autres régions le fonds promis pour assurer la stabilité en Syrie

SI TOUT LE MONDE ENTIÈRE COUPE LES RELATIONS DIPLOMATIQUE AVEC LES USA

QUE DEVIENNE T IL DES AMÉRICAINS!!!!!!!!!!!!!

Dans un communiqué, la porte-parole du département d’Etat américain Heather Nauert a fait savoir que, conformément à la décision prise par le secrétaire d’Etat Mike Pompeo en coordination avec la Maison Blanche et le Pentagone, le fonds de 230 millions de dollars que les Etats-Unis s’étaient engagés à verser pour réinstaurer la stabilité dans les régions syriennes épurées de Daesh, a été dorénavant dédié à d’autres régions

LIRE LA SUITE ICI

Trump: Les pays riches du Moyen-Orient paieront pour la reconstruction de la Syrie, pas les USA

Trump: Les pays riches du Moyen-Orient paieront pour la reconstruction de la Syrie, pas les USA

Après la porte-parole du département d’Etat américain Heather Nauert qui avait indiqué que le fonds de 230 millions de dollars que les Etats-Unis s’étaient engagés à verser pour la reconstruction de la Syrie, serait dorénavant dédié à d’autres régions, c’est le président américain Donald Trump qui a fait une déclaration similaire sur Twitter.

LIRE LA SUITE ICI

Les nouveaux signes de la politique américaine au Moyen-Orient (étude)

Les nouveaux signes de la politique américaine au Moyen-Orient (étude)

VOILA LES CHACALS NE LAISSENT JAMAIS TOMBER LA PROIE


 

Le président américain Donald Trump qui avait annoncé qu’il garderait ses distances du Moyen-Orient avant d’arriver au pouvoir, a pourtant, réalisé une rapide entrée au Moyen-Orient immédiatement après avoir pris les rênes du pays. Cette situation et les développements qui ont suivi signalent que la confusion de Trump après être arrivé au pouvoir est dissipée et qu’il a quelques plans concernant le Moyen-Orient. Cela aurait été de toute façon contraire à la nature d’une puissance colonialiste comme les Etats-Unis d’agir autrement.

LIRE LA SUITE ICI

 

Après le G7 – le retournement de la politique américaine se précise

https://i0.wp.com/www.institutmontaigne.org/ressources/images/Blog/g7-contre-g7-poutine-jingping-blog.jpg

Dénonciation de l’accord nucléaire avec l’Iran début mai, mise en place de nouveaux tarifs commerciaux, sommet chaotique du G7 à Charlevoix et enfin sommet de Singapour avec Kim Jong-un : peut-être la « séquence » constituée par ces événements apparaîtra-t-elle un jour comme le moment de « cristallisation » de la politique étrangère de Donald Trump.

LIRE LA SUITE ICI

Les Etats-Unis après les élections La politique américaine vue des deux côtés de l’Atlantique

Deux auteurs, un Français et un Américain, viennent de faire paraître en même temps à Paris deux ouvrages consacrés à la politique des Etats-Unis, M. Claude Julien (1), chef du service des informations étrangères du Monde, s’attaque au fond du problème ; M. George Ball (2), tout récemment encore secrétaire d’Etat adjoint du gouvernement de Washington, examine la politique extérieure de son pays à la lumière de son expérience personnelle. Chargé pendant des années de défendre la politique américaine — ce qui ne l’empêchait pas d’être en désaccord sur certains points avec la ligne suivie par le président Johnson, — il s’efforce de donner une idée attrayante des desseins de l’Amérique et la présente comme « un pays sans impulsions impérialistes ».

LIRE LA SUITE ICI

« Trump a profondément déformé toutes les facettes de la politique américaine »

Donald Trump à la Maison Blanche, le 23 janvier 2018.

Tribune. Pour comprendre à quel point l’idée que se font les Américains de ce qu’est la décence politique – laquelle, à vrai dire, n’a jamais été très affirmée – s’est dégradée au cours de l’année dernière, il suffit de se pencher sur l’étrange renaissance de George W. Bush.

LIRE LA SUITE ICI

Italie Migrants Malte EUROPE L’Italie veut renvoyer les migrants de Lampedusa en Libye

http://www.france24.com/fr/20180819-italie-matteo-salvini-renvoi-migrants-lampedusa-libye

 

C L’EUROPE QUI A DÉTRUIT LA LIBYE C L’EUROPE QUI A POUSSER LES LIBYENS A FUIR LEUR PAYES LA LIBYE DE CADAFI  ÉTAIT TRES STABLE ET ON VOYER PAS DE LIBYENS EN FRANCE NI EN ITALIE

Venezuela Nicolás Maduro Monnaie Amériques Au Venezuela, Maduro lance une nouvelle monnaie pour endiguer la cris

© Schneyder Mendoza, AFP | Des coupures de 5000 bolivars à la frontière entre la Colombie et le Vénézuela, le19 août 2018, avant qu’une nouvelle monnaie ne soit éditée par les autorités.

LIRE LA SUITE ICI

Et Macron fit grimper la livre turque de 0,13 euros ! Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/macron-grimper-livre-turque-13-euros-

Et Macron fit grimper la livre turque de 0,13 euros !

La livre turque se portait mal, très mal. Trump n’avait pas apprécié qu’Erdogan refuse de libérer un pasteur américain accusé, de façon assez grotesque, de « terrorisme ». Il montra alors ses muscles.

Les Etats-Unis imposèrent des taxes prohibitives sur l’acier et l’aluminium turcs. En conséquence de quoi, la livre turque dégringola. Erdogan montra lui aussi ses muscles. Il avait une arme secrète : Allah !

« Ils ont les dollars, nous avons Allah » déclara-t-il. La panique boursière ne fit qu’augmenter. Alors il appela Allah. Pas de réponse. Nous étions au mois d’août et Allah était parti en vacances.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/macron-grimper-livre-turque-13-euros-benoit-rayski-3481899.html#BSZSEpGuSgumkAjr.99

LIRE LA SUITE ICI